Arnaud GOUÉREC, peintre décorateur

« La poussière était notre bête noire, nous avons cherché par tous les moyens à l’éradiquer. C’est la solution Mirka qui a remarquablement répondu à nos attentes. »

Arnaud Gouérec Peintre décorateur à Geneston (44140)

J'ai repris la suite de mon père avec qui j’ai appris le métier. Je travaille avec un apprenti et deux salariés dont, Charlène, qui intervient exclusivement sur la réno intérieure. Le métier de la réno s’est beaucoup féminisé et il faut en tenir compte. Les fournisseurs font des produits résistants mais trop lourds pour les femmes ce n’est pas adapté. Je remarque que Mirka met tout en œuvre pour répondre à ce besoin, ce qui séduit autant les femmes que les hommes.

Nous intervenons à 95% sur des pavillons en rénovation intérieure et le reste en rénovation de façade comme aujourd’hui.

Quels sont les produits Mirka dans lesquels vous avez investi ?

J’ai plusieurs ponceuses Mirka DEROS, des abrasifs Abranet, et la lustreuse PS1437 nous en sommes ravis.

La ponceuse pour murs et plafonds Mirka LEROS sera très certainement un achat qui se fera lorsque j’aurai besoin de renouveler mon matériel. Concernant les premières girafes que j’avais, eh bien, Charlène était tout simplement incapable de les bouger. J’ai également des stagiaires de 3ème qui ne parviennent pas mieux à manipuler ces outils.

C’est pour cela que je suis très vigilant. Et le matériel que vous avez amené sur le marché est très intéressant. »



Comment avez-vous connu Mirka ?

Cela fait bien longtemps que je suis fidèle à votre marque. En 2008 c’est tout simplement la commerciale de mon fournisseur qui m’avait présenté un nouveau produit. Je vous parle de la ponceuse électrique Mirka CEROS. Cet outil fraîchement débarqué sur le marché, répondait vraiment à un besoin exprimé par plusieurs. La problématique, se situait entre autres au niveau de l’aspiration, car, il n’existait pas grand-chose hormis des petites ponceuses carrées qui avaient trop de mordant, je me souviens que l’on faisait vite des empreintes sur le mur. Ce fût vraiment une innovation ce plateau rond. Beaucoup plus doux, bien que l’on utilisait le même abrasif, même grain. Le travail était plus soigneux. Mirka a apporté l’ergonomie de manière générale : gâchette, prise en main, poids. Et je n’oublie surtout pas l’abrasif Abranet qui était là aussi un produit totalement innovant venu révolutionner le marché du bâtiment. Je suis heureux de dire que je fais partie des premiers artisans qui ont été équipés en Mirka. Nous avons démarré avec 2 Ceros, la pionnière.



Souhaiteriez-vous voir des améliorations sur la Mirka DEROS ?

J’aurais deux souhaits : une Deros sans fil avec une autonomie importante et une lumière led sur la machine. Cela nous permettrait avec cette lumière rasante de voir les défauts en même temps que l’on ponce. Nous travaillons tout en jour frisant, donc pour nous ce serait vraiment très utile. »



Pourquoi êtes-vous équipé de la ponceuse Mirka DEROS et de la lustreuse PS1437 ?

« J'ai bien compris que chaque outil à son utilité propre à ne surtout pas négliger. Une ponceuse n’est pas une décapeuse.

La lustreuse PS1437 a un gros potentiel, je parle de son efficacité et de sa rapidité. On ne s’en sert pas tous les jours, mais c’est bien de l’avoir. Ce que ne fera pas la Mirka Deros car elle n’a pas été conçue pour le décapage. Si vous l’utilisez dans ce processus, alors vous allez la foudroyer et vous n’obtiendrez jamais le décapage que va faire la PS1437.»



Qu'en est-il de la santé ?

Avec les solutions de ponçage sans poussière Mirka, le premier mot qui me vient à l’esprit, c’est le confort du travail qui impact positivement sur la santé. »

 

 

(Octobre 2019)



Que vous évoque la poussière dans votre travail ?

Ça fait 30 ans que je suis dans le métier, quand on a commencé on en avait partout, après le ponçage, on ne nous voyait que les yeux, et nos cils étaient tout blanc. On évitait aussi le ponçage car c’était une vraie galère, on travaillait avec des lames à scie, on enduisait, on ferrait pour avoir un minimum de ponçage. Aujourd’hui on travaille différemment, on va charger beaucoup plus en enduit, car on sait qu’on va faire nos finitions à la ponceuse. C’est complètement différent. La poussière était notre bête noire, nous avons cherché par tous les moyens à l’éradiquer. C’est la solution Mirka qui a remarquable répondu à nos attentes.

On gagne beaucoup plus de temps, le ponçage est plus performant, et en fin de journée, on a quasiment plus de nettoyage à faire. Les chantiers sont méconnaissables. »